56Logo-UN

2018

Présidente de la
73e session de l'Assemblée
générale des Nations Unies

SON ORIGINE

Au cours de son jeune âge, Espinosa a travaillé avec les communautés indigènes amazoniennes de l'Équateur. Cette expérience a eu un profond impact sur elle, l'amenant à poursuivre une maîtrise en études amazoniennes et à agrandir sa passion pour le travail en faveur de la nature et de la diversité.

SON TRAVAIL

En 2007, après avoir occupé le poste de Ministre des Affaires Etrangères pendant une année, elle a été conseillère du Président de l'Assemblée Nationale de l'Équateur et a promu l'intégration en tant que principe fondamental de la nouvelle Constitution de l'Équateur.
Elle croit fermement à une articulation entre culture et nature. C'est pour ca qu’en 2008, elle a occupé le poste de Ministre Coordonnatrice du Patrimoine Culturel et Naturel. De ce poste, elle a promu des politiques pour le rétablissement et la protection du patrimoine national et des accords bilatéraux et internationaux pour préserver les patrimoines nationaux. En outre, elle était en charge de la coordination entre les Ministères de l'Environnement, de la Culture, des Sports, du Tourisme, le Conseil du Gouvernement des Îles Galápagos et la Compagnie des Chemins de Fer de l'Equateur.

En 2012, elle a assumé l'un des défis les plus difficiles de sa vie professionnelle, occupant le poste de Ministre de la Défense Nationale de l'Équateur. Elle a aidé à construire une politique de paix et à moderniser les Forces Armées du pays. Elle a également promu le soutien aux Missions de Paix de l'ONU, participé aux débats sur les Femmes, la Paix et la Sécurité au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies, entre autres initiatives.

NATIONS UNIES

Son expérience et ses connaissances en géopolitique et en multilatéralisme l'ont amenée à être deux fois Ministre des Affaires Etrangères. La première fois en 2007 et maintenant, depuis mai 2017. Elle a également présidé le G77 + Chine jusqu'en janvier 2018 et préside actuellement la Communauté Andine des Nations.
Elle est liée depuis plus d'une décennie et travaille directement avec l'Organisation des Nations Unies. Elle a été la Première Représentante Permanente Equatorienne à l'ONU à New York et puis à Genève, se distinguant par sa participation active aux principaux organisme de l'entité internationale, ainsi qu'à ses principaux comités et organisme subsidiaires. Cette expérience lui a permis de renforcer et de mener plusieurs processus de négociation au sein du Conseil des Droits de l'Homme; Elle a également dirigé les travaux de la CELAC dans cet organisme et à la COP 21 sur le Changement Climatique à Paris.

ÉCRIVAINE

En raison de sa formation et de son expérience académique, elle a publié plus de 30 articles académiques sur l'Amazonie, la culture, le patrimoine, le développement, le changement climatique, la propriété intellectuelle, la politique étrangère, l'intégration, la défense et la sécurité. Elle a également publié cinq livres de poésie et reçu le prix national de poésie en 1990.

Ce site web est une plate-forme d'information à la disposition des États Membres de l'Organisation des Nations Unies pour connaître le profil de la candidate présentée par la République de l'Équateur, pour présider l'Assemblée Générale.