ACTUALITÉS

A Marrakech, l’ONU plaide pour les droits humains de tous, y compris des migrants

La source: ONU Info En marge de la Conférence sur les migrations à Marrakech, au Maroc, plusieurs hauts responsables des Nations Unies ont participé à une réunion commémorant le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’occasion de rappeler que les migrants ont les mêmes droits que le reste de l’humanité. « […]

LE PARLEMENT ANDIN SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

La séance plénière du Parlement Andin a approuvé ce jeudi 22 Mars, 2018 en Bogota la candidature de la Ministre Equatorienne des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa, à la présidence de la période 73 de session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU), qui aura lieu entre septembre de cette année et le même mois […]

ESPINOSA ADDITIONNE SOUTIENT POUR ARRIVER À L’ONU

Quito, le 23 mars 2018 La session plénière du Parlement Andin a décidé jeudi, à Bogota, en Colombie, de soutenir la candidature de la Ministre des Affaires Etrangères de l’Equateur, María Fernanda Espinosa, pour la présidence de la 73e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Selon l’organisme, le soutien à Espinosa est donné parce […]

CANDIDATURE POUR LA PRESIDENCE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES

Quito, 07 de Abril de 2018. Par décision du Président de la République, Lenin Moreno, la candidature da la Ministre des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa a été présenté pour la Présidence de l’Assemblée Générale des Nations Unies, 73e période de session, (Septembre 2018 à Septembre 2019). L’élection aura lieu le 5 juin 2018. Il […]

Diálogo interactivo en mayo con candidatos a la Asamblea General

Naciones Unidas, 18 de abril de 2018.  Por primera vez en la historia de las elecciones para la presidencia a la Asamblea General de la ONU, los candidatos sostendrán un diálogo interactivo con el fin de aumentar la transparencia del proceso. Según precisó el vocero del presidente de la Asamblea General, Brenden Varma, la fecha […]

LA PRÉSIDENCE DE L’ONU POUR L’ÉQUATEUR, SIGNE DU CHANGEMENT DÉFINITIF?

Miami, le 9 avril 2018. Le 5 juin prochain, on élira la présidence de l’Assemblée Générale des Nations Unies, composée de 193 pays, pour sa 73e session. C’est un poste important, car il peut influencer le point de vue et même l’action de cette organisation sur les questions politiques qui affectent des millions de personnes […]

VANUATU SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR LA PRESIDENCE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ONU

Vanuatu, avril 9, 2018   Vanuatu a officiellement déclaré son soutien à la candidature de l’Équateur à la présidence de la 73ème  session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (en remplacement de la Slovaquie). Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et du Commerce Extérieur, Ralph Regenvanu, a informé à la Ministre Espinosa […]

ESPINOSA SUMA RESPALDOS PARA LLEGAR A LA ONU

Quito, 23 de Marzo de 2018 La plenaria del Parlamento Andino resolvió, este jueves en Bogotá, Colombia, respaldar la candidatura de la ministra de Relaciones Exteriores de Ecuador, María Fernanda Espinosa, para la presidencia del periodo 73 de sesiones de la asamblea general de las Naciones Unidas. Según el organismo, el apoyo a Espinosa se […]

LE PARLEMENT ANDIN SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

le 22/03/2018 L’entité a également assuré que c’est une opportunité pour les pays sud-américains d’assumer cette position de « représentation politique et diplomatique si importante » après 19 ans. La séance plénière du Parlement Andin a soutenu aujourd’hui a Bogota la candidature de la Ministre Equatorienne des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa, à la présidence de la […]

UNE POETE VEUT PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

Buenos Aires, 19 mars 2018   Après l’échec de l’Argentine en 2017 à nommer sa Ministre des Affaires Etrangères Susana Malcorra à la tête des Nations Unies, une autre femme d’un pays sud-américain tente d’atteindre l’un des sommets de l’organisation mondiale: la Présidence de l’Assemblée Général, qui délibère à Manhattan, New York. Il s’agit de […]

María Fernanda Espinosa offre une présidence de l’Assemblée Générale qui renforce les Nations Unies

María Fernanda Espinosa offre une présidence de l’Assemblée Générale qui renforce les Nations Unies

on 07/05/2018

La ministre des Affaires Etrangères et de la Mobilité Humaine de l’Équateur, María Fernanda Espinosa, a offert une présidence de dialogue, de transparence, d’équilibre géographique et de genre et des «portes ouvertes» à l’Assemblée Générale pour accomplir une Organisation des Nations Unies ( ONU) « plus forte et plus pertinente » à la recherche de la paix, du respect des droits de l’homme et du développement durable. 

Cela a été dit lors du dialogue interactif sans précédent qui s’est tenu au siège des Nations Unies à New York dans le cadre du processus d’élection de la nouvelle présidence de l’Assemblée Générale (PAG) pour la 73ème session de 2018/2019. La réunion, qui a également impliqué la candidate du Honduras, Mary Elizabeth Flores, est la première du genre à avoir lieu dans l’Organisation, en cherchant à accroître la transparence dans le processus électoral, comme rappelé par l’actuel titulaire du PAG, le chancelier slovaque Miroslav Lajčák.

L’intervention de la Ministre Espinosa, en tant que candidate équatorienne, a porté attention aux différentes régions du monde et aux grands débats et problèmes de l’humanité, tels que la paix, le développement durable, le changement climatique, la migration, la jeunesse et les droits des femmes et des personnes handicapées, en plus de l’avertissement de la « dette impayée » de l’ONU avec la Palestine. Il n’a pas non plus oublié la sécurité et il a lancé un appel pour faire face au trafic de drogue, au terrorisme et à la criminalité transnationale, en mentionnant expressément la situation subie par la frontière nord de l’Equateur.

« Je souhaite soumettre à votre considération mon expérience nationale et internationale et mon engagement total aux principes de la Charte des Nations Unies », a commencé son discours Espinosa, qui a plus de deux décennies de travail international en plus d’avoir exercé différentes responsabilités dans le Gouvernement équatorien, à la tête des Affaires Etrangères, de la Défense et du Patrimoine Culturel et Naturel.

Avec une intervention principalement en espagnol, mais aussi en anglais et en français, la candidate équatorienne a réitéré qu’à l’heure actuelle, l’ONU et le multilatéralisme «sont plus que jamais nécessaires». En ce sens, elle a annoncé « tous » ses efforts pour « avancer dans la modernisation » de cette Assemblée Générale « et assurer l’agilité et l’efficacité dans ses travaux ».

En ce qui concerne au fonctionnement de l’Assemblée Générale des Nations Unies, María Fernanda Espinosa a également noté comme «priorité» le suivi et l’évaluation des progrès des objectifs de développement durable, des réformes du Conseil Economique et Social et du Conseil de Sécurité.

En termes des questions de fond, elle s’est engagée à promouvoir «l’accord historique» du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière, ainsi qu’à «promouvoir le travail décent et le développement intégral de nos jeunes». Elle a également annoncé «une attention particulière à l’accessibilité et aux droits des personnes handicapées», ainsi que l’objectif de parvenir à l’égalité des sexes et d’autonomiser toutes les femmes et les filles.

Pour accomplir les objectifs de développement durable, elle a annoncé qu’elle accorderait «une priorité élevée» aux besoins des petits États Insulaires, des pays sans littoral et des pays les moins avancés, ainsi que des pays à revenu intermédiaire. De la même manière, elle a appelé à « accélérer les efforts pour soutenir l’agenda africaine »  pour le développement. « Mon objectif de la Présidence ne sera pas de parler de l’Afrique, mais avec l’Afrique », a déclaré.

Après avoir mis en garde contre la hausse des températures sur la planète, la Ministre équatorienne des Affaires Etrangères a déclaré que la crise environnementale et climatique « devrait susciter le plus grand engagement et le plus grand travail » de l’Assemblée Générale. « Il est essentiel que nous avancions dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris, que nous consolidions son programme de travail et que nous augmentions nos niveaux d’ambition. »

Contrairement à la candidature du Honduras, María Fernanda Espinosa s’est référée directement à la situation du peuple palestinien. « Nous devons déployer tous nos efforts pour parvenir à une paix définitive et durable au Moyen-Orient et il est nécessaire de progresser conformément aux résolutions que nous avons adoptées à ce sujet. Cette organisation a toujours une dette en suspens avec le peuple palestinien. »

En ce qui concerne à la paix dans le monde, elle a averti qu’il est nécessaire d’atteindre les objectifs de développement durable et a rappelé Nelson Mandela, dont on célèbre le cette année le centenaire de son naissance. « Le Sommet de Paix de Nelson Mandela donnera aux États une occasion historique de présenter leur vision sur la manière de prévenir les conflits et de faire de la paix un état permanent. »

Enfin, elle a fait référence à la criminalité transnationale. « Non seulement les conflits armés perturbent la paix. Le trafic de drogue, le terrorisme et la criminalité transnationale organisée sont des fléaux mondiaux auxquels nous devons faire face en tant que communauté internationale. L’Assemblée Générale doit accorder une attention particulière à ces défis. Je le sais de première main, à cause de la situation douloureuse que traverse mon pays à sa frontière nord. »

Si elle est élue, María Fernanda Espinosa sera la cinquième femme dans l’histoire de l’ONU à présider l’Assemblée Générale et deviendra la première Sud-Américaine à occuper ce poste. La région n’a pas tenu le PGA pendant 19 ans. Une fois le dialogue avec les candidats soit effectué, le vote aura lieu le 5 juin.