ACTUALITÉS

A Marrakech, l’ONU plaide pour les droits humains de tous, y compris des migrants

La source: ONU Info En marge de la Conférence sur les migrations à Marrakech, au Maroc, plusieurs hauts responsables des Nations Unies ont participé à une réunion commémorant le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’occasion de rappeler que les migrants ont les mêmes droits que le reste de l’humanité. « […]

María Fernanda Espinosa offre une présidence de l’Assemblée Générale qui renforce les Nations Unies

La ministre des Affaires Etrangères et de la Mobilité Humaine de l’Équateur, María Fernanda Espinosa, a offert une présidence de dialogue, de transparence, d’équilibre géographique et de genre et des «portes ouvertes» à l’Assemblée Générale pour accomplir une Organisation des Nations Unies ( ONU) « plus forte et plus pertinente » à la recherche de la paix, […]

LE PARLEMENT ANDIN SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

La séance plénière du Parlement Andin a approuvé ce jeudi 22 Mars, 2018 en Bogota la candidature de la Ministre Equatorienne des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa, à la présidence de la période 73 de session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU), qui aura lieu entre septembre de cette année et le même mois […]

ESPINOSA ADDITIONNE SOUTIENT POUR ARRIVER À L’ONU

Quito, le 23 mars 2018 La session plénière du Parlement Andin a décidé jeudi, à Bogota, en Colombie, de soutenir la candidature de la Ministre des Affaires Etrangères de l’Equateur, María Fernanda Espinosa, pour la présidence de la 73e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Selon l’organisme, le soutien à Espinosa est donné parce […]

CANDIDATURE POUR LA PRESIDENCE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES

Quito, 07 de Abril de 2018. Par décision du Président de la République, Lenin Moreno, la candidature da la Ministre des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa a été présenté pour la Présidence de l’Assemblée Générale des Nations Unies, 73e période de session, (Septembre 2018 à Septembre 2019). L’élection aura lieu le 5 juin 2018. Il […]

Diálogo interactivo en mayo con candidatos a la Asamblea General

Naciones Unidas, 18 de abril de 2018.  Por primera vez en la historia de las elecciones para la presidencia a la Asamblea General de la ONU, los candidatos sostendrán un diálogo interactivo con el fin de aumentar la transparencia del proceso. Según precisó el vocero del presidente de la Asamblea General, Brenden Varma, la fecha […]

LA PRÉSIDENCE DE L’ONU POUR L’ÉQUATEUR, SIGNE DU CHANGEMENT DÉFINITIF?

Miami, le 9 avril 2018. Le 5 juin prochain, on élira la présidence de l’Assemblée Générale des Nations Unies, composée de 193 pays, pour sa 73e session. C’est un poste important, car il peut influencer le point de vue et même l’action de cette organisation sur les questions politiques qui affectent des millions de personnes […]

VANUATU SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR LA PRESIDENCE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ONU

Vanuatu, avril 9, 2018   Vanuatu a officiellement déclaré son soutien à la candidature de l’Équateur à la présidence de la 73ème  session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (en remplacement de la Slovaquie). Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et du Commerce Extérieur, Ralph Regenvanu, a informé à la Ministre Espinosa […]

ESPINOSA SUMA RESPALDOS PARA LLEGAR A LA ONU

Quito, 23 de Marzo de 2018 La plenaria del Parlamento Andino resolvió, este jueves en Bogotá, Colombia, respaldar la candidatura de la ministra de Relaciones Exteriores de Ecuador, María Fernanda Espinosa, para la presidencia del periodo 73 de sesiones de la asamblea general de las Naciones Unidas. Según el organismo, el apoyo a Espinosa se […]

UNE POETE VEUT PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

Buenos Aires, 19 mars 2018   Après l’échec de l’Argentine en 2017 à nommer sa Ministre des Affaires Etrangères Susana Malcorra à la tête des Nations Unies, une autre femme d’un pays sud-américain tente d’atteindre l’un des sommets de l’organisation mondiale: la Présidence de l’Assemblée Général, qui délibère à Manhattan, New York. Il s’agit de […]

LE PARLEMENT ANDIN SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

LE PARLEMENT ANDIN SOUTIENT LA CANDIDATURE DE L’EQUATEUR POUR PRESIDER L’ASSEMBLEE DES NATIONS UNIES

on 22/03/2018


le 22/03/2018

L’entité a également assuré que c’est une opportunité pour les pays sud-américains d’assumer cette position de « représentation politique et diplomatique si importante » après 19 ans. La séance plénière du Parlement Andin a soutenu aujourd’hui a Bogota la candidature de la Ministre Equatorienne des Affaires Etrangères Maria Fernanda Espinosa, à la présidence de la période 73 de session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU), qui aura lieu entre septembre de cette année et le même mois de 2019. L’organisme soutiendra la candidature d’Espinosa pour «ses qualités personnelles, étant une digne représentante des valeurs et de la culture andine et sud-américaine, dont son leadership, engagement, effort, dévouement et l’ouverture au dialogue, contribueront à la revitalisation du travail » de l’assemblée. La Ministre a présenté le 26 février dernier à Genève aux représentants du Groupe des Nations Unies pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (GRULAC), la candidature de l’Équateur pour présider l’Assemblée Générale de l’ONU pour la période 2018-2019. Sa proposition est de transférer à cette présidence la politique de dialogue national du chef de l’Etat, Lenin Moreno, afin de parvenir à des accords pour la paix et le développement. En ce sens, le Parlement Andin a fait saloir qu’il soutient l’aspiration de l’Équateur car à l’intérieur de ses objectifs sont « contribuer au renforcement de la paix et de la justice internationale et veiller au respect des droits de l’homme dans le cadre des instruments internationaux existants » Il a également estimé que Espinosa établit pour sa candidature comme des éléments clés et des stratégies d’action, entre autres, « approfondir et élargir les efforts d’atténuation, d’adaptation et d’alerte prématuré dans la lutte contre le changement climatique. » La plénière du Parlement Andin a également assuré que c’est une opportunité pour les pays sud-américains d’assumer cette position de « représentation politique et diplomatique si importante » après 19 ans.

La candidature, selon l’organisme, favorise «un programme ambitieux mais cohérent et réalisable, pratique nécessaire à un moment où le multilatéralisme, la démocratie et la gouvernance font face à des défis politiques, sociaux et économiques », qui exigent « exercer un leadership de transformation, inclusive et pluraliste » Le Parlement Andin est basé à Bogotá. Son président actuel est le député chilien Fernando Meza. Ce Parlement fait partie du Système d’Intégration de la Communauté Andine et promeut la coopération entre les pouvoirs législatifs de la Colombie, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie et le Chili. Les fonctions de l’organisme collaborent avec l’harmonisation des législations des pays andins, pour promouvoir la participation des citoyens, renforcer l’intégration andine vers l’intégration régionale et exerce un contrôle politique sur le Système d’Intégration Andine (I)

Source: Journal el Telégrafo